Hippodrome

Document du mois

de Pau

Pratiquer un sport ne demande pas uniquement des compétences physiques, de l’entrainement et de la persévérance mais aussi …. des équipements et des infrastructures ! Le cas du hippisme à Pau en est l’exemple.

Les débuts du sport

La tradition veut que des courses aient été organisées dès le Xème siècle à Morlaàs, même s’il n’existe pas de document l’attestant.
La fréquentation de Pau par les Anglais au XIXème siècle insuffle un vent nouveau à cette tradition. Ils organisent d’ailleurs des courses équestres sur route avant la création de l’hippodrome, sur les champs bordant la route de Tarbes par exemple.

En quelques dates

1839 : fondation de la société des courses nommée Société d'encouragement.
1842 : tenue des premières courses.
1843 : inauguration de l’hippodrome, en présence du duc de Montpensier venu à Pau pour l’inauguration de la statue d’Henri IV. L’hippodrome porte son nom jusqu’en 1848.

L'hippodrome

Le choix de l'emplacement

Initialement, l’hippodrome est prévu sur la plaine de Billère (au niveau du golf actuel). Mais le conseil municipal s’y oppose en 1842 : le projet comprend des ponts sur le canal du Moulin qui pose des difficultés techniques. Il grève de plus sur les terres agricoles de la ville. Mais les premières courses sont programmées pour le 4 et 6 septembre 1842. On recherche donc un emplacement temporaire. Les terrains du Pont-Long sont choisis, et aménagés en août. Ces deux premiers jours de course étant un succès, l’emplacement est conservé.
La ville de Pau et le Conseil général subventionnent la construction de l’hippodrome et ses aménagements ultérieurs, car l’édifice et l’organisation de courses sont perçus comme des atouts majeurs pour attirer les étrangers et créer des retombées économiques importantes pour la ville.

Vue aérienne de l'hippodrome, sur la zone du Pont-Long au Nord de Pau. Photographie Studio Léo - Pau (120 J 98). La zone est alors peu occupée et construite. [fin des années 1960 - début des années 1970]
Vue aérienne de l'hippodrome. Photographie Studio Léo - Pau [fin des années 1960 - début des années 1970] (120 J 98).
Consulter le bail de 1930 (120 J 97/33).

La gestion de l’hippodrome

Les terrains et l’hippodrome appartiennent à la municipalité de Pau, qui en concède l’usage à la Société d’encouragement par le biais d’un bail à ferme d’une durée de dix ans depuis 1868.

État des honoraires de l'architecte en 1929 (120 J 97/33)

Les documents conservés sous la cote 120 J 97/33 témoignent des travaux réguliers effectués sur l’édifice pour répondre aux besoins de la discipline. L’enjeu est de taille : plus l’hippodrome peut ouvrir de jours de courses, plus la Société peut dégager des profits, investir dans les infrastructures, et organiser davantage de courses. Un cercle vertueux est ainsi enclenché.
Deux types de travaux se dégagent :

  • agrandir les tribunes et plus généralement améliorer l’organisation des courses
  • améliorer les structures d’accueil des chevaux pour encourager les écuries parisiennes à venir participer aux courses.

En 1875-1876, la Société d’encouragement obtient des subventions de la ville de Pau pour reconstruire les tribunes, l’enceinte de pesage et les kiosques. La subvention est justifiée par le fait que les courses sont un enjeu touristique et économique. La Société s’engage d’ailleurs à organiser les courses d’hiver.
Ainsi, dans les années 1920-1930, on projette la construction de tribunes en béton armé, le déplacement de la tribune des juges et de la tribune des propriétaires. On envisage de surélever les tribunes (1926), avant d’opter pour un projet d’agrandissement de celles-ci (1927). Les grilles d’entrée de l’hippodrome sont déplacées. En décembre 1928, on décide de la construction de nouvelles loges. Jean Noutary est l’architecte de la Société d’encouragement pour ces travaux.

Les tribunes lors des courses d'hiver en 1912 (120 J 98)

En quelques dates

1847 : premières pistes d’entrainement
1857-1858 : création du steeple-chase pour les Anglais (course d’obstacles avec haies, talus, rivières etc).
1863 : premières tribunes en bois. Agrandissement et empierrement de la route d’accès (actuel boulevard Cami Salié).
1888 : création d’un centre d’entrainement sur le domaine de Sers
1943 : rénovation des dégâts causés par les troupes.
1969-1971 : construction des tribunes actuelles, des stalles et des boxes.

Façade Sud des tribunes. Photographie Studio Léo - Pau [fin des années 1960] (120 J 98)
Intérieur des tribunes. Photographie Studio Léo - Pau [fin des années 1960] (120 J 98)

Bouton Haut de page