Passe-Sport

Document du mois

Voyage sportif

Le contrôle des déplacements

Les Pyrénées n’ont jamais été un obstacle à la circulation des hommes. Pendant des décennies, bergers, marchands, pèlerins, réfugiés se sont succédés pour traverser les montagnes. Avec l’augmentation des routes carrossables puis du chemin de fer, les déplacements sont plus fréquents et plus lointains.

L’État essaye de contrôler les populations et ses mouvements à travers tout type de document : sauf-conduit, passeport pour l’intérieur, passeport pour l’étranger, passeport pour indigent, livret ouvrier, lettre de compagnonnage, carnet anthropométrique, carte d’identité des étrangers, carte d’identité des français, etc. En règle générale, les passeports sont individuels, mais le mari, la femme et les enfants de moins de 15 ans peuvent figurer sur le même passeport. Celui-ci peut également être « collectif » et valable pour une durée précise. Les Archives départementales conservent une partie de ces derniers sous la cote 4 M 1035 (demande de passeports collectifs pour la période 1928 à 1932).

Passeport collectif de 1931 (4 M 1035)

Définitions

Patronage (sources Le petit Robert de la langue française) : œuvre, mouvement de jeunesse proposant des distractions, des activités les jours de congé.

Passeport (sources Littré dictionnaire de la langue française, T.4) : permission donnée par l’autorité, et garantissant la liberté et la sûreté de ceux qui voyagent.

Cliquez sur l'image pour consulter la demande de passeport de l'Élan de 1931 (4 M 1035)

On retrouve fréquemment dans ces dossiers une demande d’autorisation de sortie de territoire du président de l’association au Préfet, les identités et photographies des personnes qui souhaitent se rendre à l’étranger. Parfois les dossiers sont complétés par d’autres pièces : avis favorables du maire, passeports collectifs expirés, etc.

En ce début de XXème siècle, l’émergence du sport comme facteur de cohésion sociale voit la création de nombreuses associations sportives. C’est ainsi que l’on peut découvrir deux demandes de passeports collectifs pour l’Élan béarnais, jeune association sportive de gymnastique, source d’informations sur les déplacements de population, mais aussi sur les mouvements associatifs et sportifs.

L'Élan

Aux origines.... Orthez

L’Élan béarnais est une association omnisport, créé le 13 décembre 1908 à Orthez, dont le but est de « développer par l’emploi rationnel de la gymnastique, du tir et des sports, les forces physiques et morales des jeunes gens, de préparer au pays des hommes robustes, de vaillants soldats, et de créer entre tous les membres des liens d’amitié et de solidarité » (déclaration des statuts de la société auprès de la Préfecture - 4 M 119)

Consulter la déclaration d'association de l'Élan béarnais (4 M 119).

Consulter le règlement du patronage de Saint-Joseph (BIB U 1334/11).

Ces desseins essentiellement patriotiques sont inspirés par l’atmosphère de revanche qui règne en France après la défaite de 1870. L’Élan est placé sous l’obédience du patronage Saint-Joseph fondé en 1869.

En-tête de courrier de l'Élan béarnais en 1931 (4 M 1035)
Une partie des membres de l'Élan en 1932. Cliquez sur la photographie pour découvrir le n°67... (4 M 1035)

Ce dernier avait pour mission première de rechristianiser et d’encadrer la jeunesse orthézienne à travers des activités sportives et culturelles.

La fanfare et la gymnastique sont les premières activités proposées par l’Élan qui dès sa création s’affilie à la Fédération Gymnastique et sportive des patronages de France. D’autres activités verront le jour, comme le théâtre, le rugby, l’athlétisme, le tir, la pelote basque, le basket ou encore le football.

En-tête d'un courrier de l'Élan où figure la liste des sports de l'association (4 M 119).

Ce dernier sera d’ailleurs la locomotive du club dans les années 1930. Sa pratique voit timidement le jour à l’automne 1912. L’équipe connait des débuts laborieux mais en peu de temps, elle gravit les échelons pour arriver, en 1939, en Division d’Honneur.

Entre-deux-guerres

Pendant la guerre de 1914-1918, l’activité est restreinte : théâtre et gymnastique pour les plus jeunes. Alors que beaucoup de patronage n’ont pas repris leurs activités après la guerre, l’Élan Béarnais maintient et conforte ses fonctions. L’apparition de nouvelles modes sportives est une occasion pour atteindre les jeunes et augmenter les membres de l’association comme avec l’arrivée du basket-ball en 1931, pratiqué dans la halle du Marché couvert à la Moutète, il suscite peu l’enthousiasme de la population.

Comme en 1914, la déclaration de guerre de 1939 sonne un coup d’arrêt dans l’association. Celle-ci rayonne dans les années après-guerre : augmentation des membres, apparition des femmes.

L'histoire du basket-ball

Le basket-ball est né durant l’hiver 1891, à Springfield, aux Etats-Unis. C’est un enseignant de l’école normale YMCA (Young Men’s Christian Association), James Naismith (1861-1939), qui imagine un nouveau sport d’intérieur. L’idée est d’avoir une activité nouvelle, ludique, éducative, et qui favorise l’adresse par rapport à la force. C’est un succès et le sport se répand rapidement aux Etats-Unis puis dans le monde entier. Le premier match en Europe se joue le 27 décembre 1893 à Paris dans la salle de la rue de Trévise.

Malgré une apparition précoce, il faut du temps pour que le basket-ball se développe en France. Il est d’abord géré dès 1921 par une commission de la Fédération Française d’Athlétisme qui deviendra en 1929 la Fédération Française d’Athlétisme et de Basket-Ball. La Fédération française de basket-ball voit le jour en 1932.

De la fanfare au basket

Photographie du groupe en 1932 (4 M 1035)

Le départ du clergé de l’Élan s’effectue de manière progressive dans les années 1960. C’est à cette période que les différentes activités proposées disparaîtront pour laisser place uniquement au football et basket-ball. L’engouement pour le basket ne se dément pas d’année en année. Il faut dire que l’équipe première gravit tous les échelons :

  • 1961-1962 : Excellence départementale,
  • 1962-1963 : Honneur Aquitaine,
  • 1965 : Fédérale Aquitaine.

Ces exploits créent une véritable ferveur : le public ne cesse de croître à la Moutète. Par la suite l’Élan va devenir une équipe professionnelle de basket-ball, qui quittera Orthez pour évoluer à Pau en 1989. Elle totalise actuellement plus de 28 titres nationaux et un titre international.

Pour aller plus loin

E dépôt Orthez

4 M 119 : statuts de l’association

4 M 1035 : demandes de passeports collectifs (1931-1932)

1 J 2282 : exemplaire de la convention de partenariat passée entre la chambre de commerce et d’industrie de Pau et l’équipe de basket-ball de l’Élan béarnais Pau-Orthez.

1 Mi 173 / 1-2 : publication annuelle du club de basket-ball de l’Élan béarnais des saisons 1972-1995 (Collection personnelle de M. Bouscarel).

BIB U8601 : L’Élan béarnais : un patronage à la rencontre du XXème siècle, 1908-1989, T. Roux.

BIB U1334/11 : Patronage Saint-Joseph d’Orthez, règlement adopté par le conseil d’administration le 17 janvier 1903.

BIB U7054 : L’Élan béarnais : du patronage aux grands d’Europe, T. Roux.

BIB UM39 : Pierre Seillant : au cœur de l’Élan béarnais, G. Bouscarel.

Bouton Haut de page